18 Lug 2015

discendenza del marchese Silvestro Spada

Pubblicato alle 17:05 under Società

Da Nobiliaire de Saint-Mihiel, tomo 2 (1865)

SPADA. Cette famille italienne, originaire de la ville de Terni, vint en Lorraine au siècle dernier, où elle acheta la terre de Gerbeuville.
Ses armes étaient : D’azur à deux épées d’argent posées en sautoir.
stemma spada terni
Le premier fut Sylvestre de Spada, chevalier de Malthe, seigneur de Corrabeuf et Agencourt, en Bourgogne, chevalier d’honneur de S. A. R. Madame, Duchesse de Lorraine.
Pour le fixer près de lui, le Duc lui fil épouser, vers 1711, l’une des filles d’honneur de la Duchesse, Marguerite-Gabrielle-Claudine de Saint-Martin d’Agencourt, dont il augmenta la dot. L’année suivante, le 16 février, Sylvestre de Spada lui représenta qu’étant obligé de coucher à Bouconville pendant l’hiver, pour se rendre de Gerbeuville à Nancy, lorsque son service l’appelait près de lui, il serait plus digne qu’il en fut le seigneur, pourquoi il le priait de lui en céder la haute, moyenne et basse justice avec le droit de gruerie sur les bois communaux de Rouvrois, offrant de quitter 12,000 livres tournois sur les sommes promises pour son mariage, ce que le Duc lui accorda.
Quatre ans après, le 2 mai 1716, Sylvestre de Spada obtenait l’érection de Gerbeuville en Marquisat sous le nom de Spada que cette commune porte encore, malgré les Révolutions qui en ont tant renversé. Les motifs de cette érection sont ainsi déduits:
“ Ayant toujours eu pour maxime qu’un Etat ne devient florissant que par les grands hommes qui l’habitent et que ces grands hommes ne se forment ordinairement que par un esprit d’émulation que la récompense de la vertu a seule le droit de faire naître. “
Ce marquisat fut composé, outre Gerbeuville, de Bouconville, Rouvrois, Billy, Aviller, Seuzé, Dompierre-aux-Bois, Deux-Nouds, Lavignéville, Lamorville, avec leurs hautes, moyennes et basses justices.
Les armoiries de ce fief important furent désignées: De sable à deux fasces d’argent chargées de 2 lions léopardés de gueules, an chef d’or, à la bande d’azur chargée de 3 monts d’argent, cotoyée de 2 couronnes de laurier au naturel, l’écu couronné d’une couronne de marquis.
stemma spada lorena
Pour cimier : Une femme au naturel, habillée de gueules, tenant de la main dextre une épée d’argent emmanchée d’or, et de l’autre une volasse sur laquelle est écrite cette devise: Non Injuria, et pour supports : deux lions au naturel.
Le marquis de Spada eut de son mariage:
I. lolande-Gabrielle, née le 31 août 1712; p. Gabriel de Mont, seigneur de Villegau, en Bourgogne; m. Iolande d’Agencourt, Dame de Combruche en Bourgogne.
Elle fut fille d’honneur de S. A. R. Madame, et fut mariée à Spada, le 5 février 1731, à Léopold du Han, Chambellan de S. A. R., fils de François, comte du Han et de Mistrof, seigneur de Moncel, Happoncôurt, Haute-Clerques, Montmache, Calterviller, commandant des villes de Bar et pays Barrois et des ville et citadelle de Nancy, Colonel en second du régiment des gardes, et de Catherine de Ravenel.
Elle mourut en couches à Commercy, le 25 septembre 1742 et fut enterrée dans la nef de l’église, “ en présence d’un grand concours de peuple. “
II. Charlotte, aussi fille d’honneur de Madame, qui se maria par inclination à Spada, le 20 octobre 1738, à Jacques Nivelant, fils de Jacques et de Marie Madoit, originaire de Bruges en Flandre, dont elle eut:
1° Marguerite-Claudine Nivelant, née à Spada le 7 décembre 1738; p. Sylvestre de Spada, m. Marguerite-Claudine de Saint-Martin, ayeux.
Elle mourut le 3 mars 1740.
2° Antoinette-Jeanne Nivelant, née le 8 mai 1742; p. Claude-François Grandvoinet, médecin; m. Dlle Jean Drapier.
III. Charles-Sébastien-Antoine, Marquis de Spada, Comte de Collescepolli, baron de Corrabœuf, seigneur de Jouy-laGrande, etc., guidon de la gendarmerie.
Il épousa Anne-Françoise-Alexandrine de l’Abbé, Comtesse de Morvilliers, dont il eut:
1° Charles-François-Sylvestre, ci-après.
2° Marie-Louise-Eugénie, née le 29 août 1747; p. Louis-Eugène, comte de Croismarre, commandeur de Saint-Louis, brigadier des armées du Roi, lieutenant-colonel du régiment du Roi, infanterie ; m. Marie Françoise-Félicité l’Abbé de Morvilliers.
Elle épousa, le 4 septembre 1780, François-Louisd’Adhémar, vicomte de Pannat, chevalier, commandeur de l’ordre de Saint-Louis, maréchal des camps et des armées du Roi, fils de René-Marc d’Àdhemar et de Claudine d’Albignac, demeurant au château de Pannat, en Rouergue, dont elle eut:
René-Louis-Alexandre de Pannat, né le 18 juillet 1781; p. René d’Adhemar, Abbé de l’Abbaye Royale et séculière de Conques, ancien aumônier de Madame Adelaïde de France, oncle ; m. la marquise de Spada, grand’mère.
Il mourut le 11 avril 1787.
3° Charles-Gabriel-François-Antoine, né le 24 septembre 1752; p. Claude-Antoine F Abbé, chevalier, comte de Morvilliers-, baron de Beaufremont et de Vrécourt, seigneur de la Neuvelotte, Olinville et Lahayvau, ayeul ; m. Gabrielle de Spada, Abbesse de Saint-Goëry d’Epinal, tante.
Sa postérité suivra celle de Charles-François.
4° Aymar-François-Marie, né le 28 juin 1764; p. Illustrissime et Revérendissime père en Dieu Aymar-ChrétienFrançois-Michel de Nicolaï, Eveque, Comte de Verdun, Prince du Saint-Empire; m. Marie-Françoise-Félicité l’ Abbé dé M orvilliers, tante; à l’assistance de AntoineVincent de Noguez, Doyen de l’église de Verdun, et de Alexandre-Angélique de Talleyrand, aumônier du Roi. (Depuis Cardinal et Archevêque de Paris.)
5° Caroline-Léopoldine-Alexandrine, mariée le 4 mai 1779, à Léopold-Charles-Claude, Comte des Piliers, major d’Huningue, chevalier de Saint-Louis, fils de Léopold-François, Comte des Piliers, ancien capitaine des grenadiers de France, chevalier de Saint-Louis, et d’Isabelle Pellegrini, demeurant à Nancy, dont il eut:
Marie-Louise-Charlotte-Isabelle, née le 25 juillet 1781; p. Théodore-Charles, comte de Custine d’Offlance, ancien enseigne de gendarmerie, Chambellan de S. M. le Roi de Pologne, chevalier de Saint-Louis; m. Anne-Marie-Louise-Ursule, marquise de Bassompierre, Abbesse de Poussay.
Elle vécut peu, et à la mort de sa mère, M. des Piliers épousa, le 20 septembre 1809, Catherine Thouvenin, dont il eut:
Alix-Louise-Joséphine Des Piliers, née le 1 janvier 1810.
M. des Piliers mourut le 7 février 1814, âgé de 77 ans.
Charles-François-Sylvestre, vicomte de Spada, ci-dessus, fut chevalier de Malthe et officier au régiment de royalcavalerie. Il épousa Marie-Anne Willelmine de Walsterskirken, originaire de Milan, dont il eut:
1° Charles-François-Xavier, né le 17 février 1785; p. Charles-Sébastien-Antoine, marquis de Spada, ayeul ; m. la marquise, son épouse.
2° Françoise-Sidoine, née le 6 novembre 1786 ; p. François-Xavier-Eusèbe, comte deKœnigs-Egg Aulendorff, Chambellan de S. M. I., général-major de ses armées; m. Marie-Françoise-Sidoine d’Estherazzy de Jallantha, comtesse de Kœnigs-egg, Dame de la Croix étoilée, son épouse.
3° Antoinette-Sophie-Joséphine, née le 12 mai 1788; p. Charles-Antoine-Gabriel-François, comte de Spada, chef d’escadron au régiment de Royal-cavalerie; m. MadelaineJoséphine-Anfrie de Chaulieu, comtesse de Spada , son épouse.
4° Léopold-Louis-Xavier, né le 3 septembre 1789; p. Charles-François-Xavier, frère; m. la baronne Elizabeth Walsta’skirken, née de Rholle, ayeule.
5° Charlotte-Sidoine, née le 2 juillet 1802; p. LéopoldCharles-Claude Des Piliers, pensionnaire de la République; m. son épouse.
Le vicomte de Spada, qui habitait Saint-Mihiel, avait sa campagne à Chauvoncourt que lui avait vendue M. de l’Isle, de Commercy, en 1787, avec la haute, moyenne et basse justice, moyennant 43,100 livres.
Charles-Gabriel-François-Antoine, son frère, ci-dessus, fut capitaine au régiment Royal-cavalerie. Il épousa ClaudeMadelaine-Joséphine Anfrie de Chaulieu, dont il eut:
1° Agathe-Caroline-Alexandrine, née le 27 mars 1776; p. Jacques-Abraham Anfrie, marquis de Chaulieu, ayeul; m. Anne-Francoise-Alexandrine Labbé de Morvillier, marquise de Spada, ayeule.
2° Charles-Marie-Joseph, né le 6 juillet 1777; p. Charles-Antoine-Sébastien, marquis de Spada, ayeul; m. MarieJeanne-Joséphine de Tristan, marquise de Chaulieu, belle grand’mère.
3° Sylvestre-Marie, née le 20 février 1779; p. CharlesMarie-Joseph, frère; m. Agathe-Caroline-Alexandrine, sœur.
4° Charles-Joseph-Alexandre, né le 26 octobre 1780 ; p. François-Louis d’Adhémar, comte de Pannat, oncle; m. Anne-Françoise-Alexandrine Labbé de Morvilliers, ayeule.
Il épousa en premières noces, Philippine-Madelaine-Charlotte Collinet de la Salle, qui mourut le 15 décembre 1840, et en secondes noces, le 5 avril 1842, Elizabeth-Julie Desmarets, née le 14 avril 1801, fille de Sébastien-CharlesFrançois-Xavier Desmarets, capitaine d’infanterie, chevalier de Saint-Louis, et d’Elizabeth Racle.
Il est aujourd’hui capitaine en retraite, chevalier de SaintLouis et de la Légion d’honneur, à Maxéville, près Nancy.

No responses yet




I commenti sono chiusi.